ARTISTE OU ARTISAN ?

Historiquement, il n’y a pas de distinction entre artiste et artisan. La séparation entre l’activité du peintre et du menuisier n’est pas perçue. Un premier changement intervient à la Renaissance, puis un second au XIXe.

Le point commun entre l’artiste et l’artisan est la maîtrise d’une technique, d’un art.

QU’EST-CE QU’UN ARTISTE ?

art artisanat

Voici les différents sens que donne le Larousse au mot artiste :

  • Personne qui exerce professionnellement un des beaux-arts ou, à un niveau supérieur à celui de l’artisanat, un des arts appliqués.
  • Personne qui a le sens de la beauté et est capable de créer une œuvre d’art : Une sensibilité d’artiste.
  • Personne qui interprète des œuvres théâtrales, cinématographiques, musicales ou chorégraphiques : Artiste dramatique.
  • Personne qui fait quelque chose avec beaucoup d’habileté, selon les règles de l’art : Travail d’artiste.

Si on veut élargir sur la définition d’un artiste, on peut aussi dire que c’est un terme qui a une connotation ambivalente. Le mot dans notre langage courant est utilisé dans des contextes opposés : intention positive et négative. Désigner comme « artiste » peut être positif. Inversement, on peut utiliser « artiste » avec une intention critique. « C’est un artiste, il est un peu… Vous voyez… Enfin c’est un artiste quoi ». Ici « artiste » joue sur le cliché de bizarrerie des artistes. Les artistes sont « à part », pas comme les gens « normaux »… et ce n’est pas un compliment.

La figure de l’artiste est l’objet de très nombreux clichés. L’artiste serait par exemple :

  • forcément hippie, bobo ou marginal
  • séparé du commun des mortels : il n’est pas comme nous.
  • forcément génial : sinon, ce n’est pas un artiste.
  • forcément « créateur » : un peu comme dieu, quoi.

QU’EST-CE QU’UN ARTISAN ?

LAST NIGHT'SVoici comment un artisan est définit dans le Larousse :

  • Travailleur indépendant, qui justifie d’une qualification professionnelle et d’une immatriculation au répertoire des métiers pour l’exercice, à son propre compte, d’une activité manuelle.
  • Personne qui pratique un métier manuel selon des normes traditionnelles.

La définition d’artisan comporte trois éléments clés :

  1. C’est lui qui fabrique intégralement l’objet.
  2. Il utilise un outillage mécanique réduit (travail manuel surtout).
  3. Il ne produit que des objets usuels.

L’artisan est donc un producteur manuel d’artefacts utilitaires qu’il fabrique lui-même.

 

ARTISTE / ARTISAN : UNE SÉPARATION PROGRESSIVE AVEC LE TEMPS.

La séparation entre l’artiste et l’artisan n’a pas toujours existé. Initialement, on disait « artisan » tout individu qui pratiquait un art, que ce soit une technique ou un des beaux-arts. Artistes et artisans sont pour les grecs des techniciens, des hommes qui exploitent un savoir-faire technique pour produire un certain type d’objet.

Au XVIIe, l’artisan va se séparer de l’artiste. Le travail artistique suppose des connaissances intellectuelles ou esthétiques. Il ne s’agit pas simplement d’un travail sur le matériau : il y a une dimension plus abstraite. Un peintre, un horloger ou un chimiste sont alors rangés du coté des « artistes ».

Au XIXe, l’artisan se distingue cette fois de l’ouvrier. Le simple exécutant devient un « ouvrier ». L’artisan devient celui qui pratique un art (technique), quel qu’il soit. L’artiste pratique les beaux-arts, l’artisan pratique les autres. Parler d’artisanat évoque des petites quantités et une  faible d’automatisation. On définit l’artisan comme producteur d’objets matériels utilitaires.

 

QUELLES DIFFÉRENCES ENTRE L’ARTISTE ET L’ARTISAN ?

Le critère souvent évoqué pour séparer les deux est l’utilité. Un artisan produirait des choses prioritairement utiles. L’artiste serait lui détaché de cette utilité. Utile est l’un des termes les plus vagues du français La définition d’utilité ou de ce qui est utile est donc subjective, car rien ne peut être dit utile ou inutile de façon définitive.

Enfin certaines œuvres oscillent entre artefact utilitaire et œuvre d’art. Prends exemple sur les objets du design : à la fois esthétiques et pratiques, beaux et utiles. On pense aussi à l’architecture. Inlassablement classée parmi les arts, l’architecture a profondément une dimension utile.

 

On peut dire en effet que l’artiste, à la différence de l’artisan, a pour souci essentiel la création de la beauté. C’est pour cela qu’on parle depuis le XVIIIème siècle des Beaux-arts comme du domaine propre aux artistes. L’artisan, quant à lui, peut bien chercher à produire un travail soigné et esthétiquement plaisant, mais son but premier est de produire un objet utile, qui puisse servir et réaliser au mieux sa fonction. Pour lui la recherche de la beauté est un trait accidentel de son activité et non pas essentiel. Une table reste une table même si elle n’est pas belle.

Pourtant l’art contemporain nous a appris à parler d’art même là où tout souci de beauté semble être absent. Cela signifie-t-il que l’artiste et l’artisan se confondent dans le monde moderne ?

L’art contemporain vient brouiller cette grande différence entre l’artiste et l’artisan. Il reste bien des différences entre eux, mais aucune ne peut prétendre valoir comme une différence essentielle. De nombreux artistes en effet ont critiqué cette obligation d’exigence de beauté dans une œuvre.

Aucune recette ne dit en effet comment faire de l’art.

L’objet fabriqué par l’artisan est censé pouvoir être reproductible et en série. Il doit être utile et sa finalité s’épuise donc dans sa fonction (Cet objet est créé pour répondre à un besoin et doit remplir une fonction). L’artisan exécute un projet, un conceptL’artiste au contraire est censé créer une œuvre unique et cette unicité de l’œuvre tient au fait que le peintre, le sculpteur créent leurs œuvres au fur et à mesure, sans forcément avoir une idée totalement définie de la création qui en résultera.

 

L’artiste est celui qui réalise une œuvre picturale, musicale ou autre, dans tous les cas une représentation valant pour ses aspects expressifs, symboliques et esthétiques (beauté). L’artiste crée librement en suivant son « inspiration ».

L’artisan est celui qui réalise un ouvrage matériel utile ou décoratifen appliquant des règles traditionnelles prédéfinies (techniques) mais en y ajoutant sa « touche personnelle » (un style).

 

Finalement on peut en conclure que, malgré une proximité évidente, l’artiste et l’artisan ont été séparés essentiellement à une certaine époque, à peu près du XVIIIème au XXème siècle, par le critère de la recherche systématique de la beauté. Mais cette différence s’évanouit au XXème siècle avec le surgissement de l’art contemporain. De plus avec l’apparition des objets du design, l’artisan recherche plus que l’utilité quand il créé son objet, il recherche aussi l’esthétique. Si artiste et artisan ne se confondent pas totalement, on ne peut dire aujourd’hui qu’une différence essentielle existante les distingue clairement.

“Créer pour vivre ou vivre pour créer : toute la différence entre l’artiste et l’artisan.” – Michel Polac.

Pour moi, je pense que peu importe qu’on soit artiste ou artisan, ou même les 2. Ce qui compte c’est de créer, de partager et transmettre des savoirs, des techniques et savoir-faire de génération en génération, en laissant des traces de notre passage sur Terre. 

 

Et pour toi, c’est quoi la différence entre l’artiste et l’artisan?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s